jeudi 21 février 2008

Comment faire du Freestyle? (Jean dit...)

Là, est la question!

Après avoir vu les statistiques de visites de notre blog et les différentes entrées qui ont été faites dans les moteurs de recherche pour finalement arriver à notre blog, nous avons pu constater que la question revenait souvent... Mais comment y répondre?


Il y a autant de différences de visions dans le scrapbooking freestyle que de styles de créations Freestyle. De plus, il est bien difficile de mettre le genre dans un cadre précis.

Nous nous sommes penchées sur la question tout à tour et nous vous présentons nos réflexions sur le sujet. Un sujet qui fait jaser, qui questionne et qui passionne...


Mimi dit...
Pour moi, c'est suivre son feeling face à une photo. Se laisser porter par l'émotion vécue lors de la prise de photo... ou ce que la photo nous transmet comme message. Pour moi, le freestyle est le style idéal si on aime les pages humoristiques. J'adore rire et faire rire... donc, ça me convient à 100%. J'adore le côté enfant qui fait du brico très coloré.

C'est aussi créer sans se soucier de ce que les autres vont penser, sans penser à un produit fini. C'est aussi le seul temps que je me permet d'être égoïste... lolllll Je l'exploite au boutte ce moment là!

Quand je fais une page, ce qui m'inspire beaucoup c'est de toucher et manipuler le matériel de scrap. Être en contact avec la matière. J'aime beaucoup peindre mes pages et expérimenter aussi Pour moi, ça n'a pas été long entre le moment où j'ai commencé le scrap... et le moment où je me suis mise à être plus ''free''. J'ai réalisé que j'arrêtais de me stresser avec mes pages quand j'ai décidé de produire mes pages moi-même sans me soucier des autres, des sketchs et d'une façon de faire plus traditionnelle. Alors, voilà pour moi ce qu'est le Freestyle!


Vivi dit...

Le freestyle, c'est avant tout de la liberté, comme son nom l'indique. Pas de code, ni de règle! C'est créer en s'amusant, patouiller en mélangeant papiers, textures, médiums! Oublier le massicot et les lignes graphiques! C'est couper de façon courbe, déchirer sans rien mesurer ! Le freestyle est un moyen d'explorer sa créativité sans limites avec souvent des couleurs vives et des photos amusantes ou décalées, mais c'est aussi exprimer d'autres sentiments, parfois plus graves dans un chaos artistique qui se révèle harmonieux et libérateur!







Joulie dit...

Je vous avouerais que quand je me suis remise au scrapbooking et qu'on avait maintenant nommé ce courant: le freestyle..... J'ai trouvé ça très poche. Le mot en tant que tel est sûrement celui le mieux pensé pour décrire ce style, mais pour moi, ça revient à se donner une étiquette et ça, j'aime moins. Alors je m'habitue à l'idée peu à peu!!!

Alors, pour moi, le freestyle, je dirais que c'est de se mettre aucun balise. Laisser le scrapbooking se mélanger à d'autres formes d'arts, si on en a envie. De se permettre de se laisser totalement aller, sans penser au résultat final. S'amuser réellement avec des éléments qui nous font tripper. Laisser notre souci de performance de côté aussi puisque nos pages sont plus souvent faits égoïstement...


Nini dit...
Pour le moi, le freestyle, c'est, oui, une liberté de créer et d'expérimenter. Par contre, j'ai pu observer chez les autres et dans mes propres créations certaines "balises": Des mix de couleurs plus audacieux. Le fait de déroger du kit. Les couleurs ne sont pas obligées d'être les mêmes d'un papier à l'autre. On s'en fout! Aussi, on voit du mouvement que ce soit dans le positionnement des embellissements ou même dans le papier. On joue avec le papier: ou découpe croche, on déchire, on "l'effiloche". On remarque aussi qu'on va aller rechercher un certain effet irrégulier que ce soit dans le doodling ou dans les embellissements. Il y a une certaine assymétrie aussi qu'on peut remarquer contrairement aux créations plus graphiques. On fait une gaffe sur une page? Pourquoi ne pas s'en servir et camouffler son erreur avec de la peinture, ajouter un embellissement inusité. Les possibilités sont infinies et c'est ça qui est amusant et déstabilisant à la fois. Personnellement, je ne crois pas être totalement libre dans mes créations. Je peux faire une création freestyle où j'y vais à tâtons et surtout par essai et erreur alors qu'à d'autre moment, je suis comme en transe et super inspirée. C'est toujours les pages faites sur cet élan créateur qui me satisfont le plus au bout du compte. Je crois que le scrapbooking est un passe-temps artistique et que toute forme d'art ne se fait pas sans douleur. Hi! Hi! Et le freestyle va chercher une zone peut-être plus proche des émotions. C'est parfois comme sauter dans l'eau froide. Ça prend une bonne dose de courage avant de plonger. Et je vous dirais, l'eau n'est pas moins froide avec l'expérience... ;)


Sabee dit...
Je crois foncièrement que dans le freestyle, il n'y a pas de recette. C'est simplement laisser aller son imagination! Oublier les pressions ou les standards déjà établis et les créer soit même. Mais attention, dans le freestyle, c'est pas du "garoché". Je crois que nos pages ont quand même une certaine harmonie et une certaine structure. Mais ce qu'il faut c'est de se laisser voguer, voguer par nos envies, si ça nous tente, alors pourquoi pas? Bref... c'est ce que je pense du freestyle. Y'a pas de recette, mais, quand tu fais du freestyle, c'est déjà en toi.


Kawine dit...
Le Freestyle, c'est juste de se laisser aller, de faire la première chose qui te passe par la tête. Ça peut se faire vite, un p'tite page rapide sous l'emprise du démon du Freestyle ou bien, justement parfois, plus tu te laisses aller, plus tu t'amuses et tu peux passer des heures sur une page... parce que, bin dans mon cas, les idées ne cessent de s'additionner, «oh oui je pourrais essayer ça ou ça» et... «me semble que j'avais des drôles de trucs qui seraient parfaits à ajouter ici» et je pars faire le tour de mon appart pour trouver l'objet étrange qui deviendra un embellissement sur ma page....
Le Freestyle, c'est aussi écouter sa petite voix intérieure qui a toutes sortes d'idées farfelues... et de lui obéir! Le résultat peut être surprenant ou décevant! Bin oui y a de mes pages que je n'aime pas!
C'est de plus, être attentif à tout ce qui nous entoure car, l'inspiration, elle est partout: Des pubs télé, de la musique, des vitrines, des pubs dans les magazines. Le freetsyle est partout. Y a du monde flyé et original dans tous les domaines. Oui, oui, je connais même un comptable fucké!
Ah oui et il y a cette définition que j'avais lu un jour sur le net : «adjectif désignant à la fois l’idée de liberté, de variété et de diversité; une musique curieuse et hybride est, par essence, freestyle.» J'adore l'idée de «curieux et hybride». Hybride ça veut aussi dire mélanger des styles, pas juste le papier et l'ordi.

Myriam dit...
Pour moi, le freestyle c'est un acte de création sans contrainte. Avant de faire une page freestyle, il est important de se mettre dans un état d'esprit de disponibilité, de créativité, d'honnêteté. La musique est importante, ou encore le silence... Se laisser imprégner d'une émotion aussi... Joyeuse ou triste, exaltante ou noire.

Ensuite, c'est une question de goût. Moi, j'aime le look urbain, grunge, gothique, j'aime salir mon papier avec de l'encre, de la peinture... Et j'aime le look tatouage, les têtes de mort... Une autre va aimer les couleurs franches, les contrastes, s'éclater avec les embellissements. Une autre va aimer le style toutèntita. C'est un peu tout ça le freestyle!

Mais bon, si on me demande ce qui fait qu'une page est freestyle, c'est probablement le fait qu'on ne sent pas de sketch. Pas de calcul. Que les items sur la page ont été mis là sans prendre 2 heures pour y penser. Que la page a été faite avec l'instinct. Ce que nous appellons entre nous : le fabuleux démon du freestyle!

Et vous... vous avez une opinion à partager, des conseils à donner ou peut-être des questions à nous poser? N'hésitez pas à nous laisser des commentaires à la suite de ce message. Il nous fera plaisir de vous lire et de vous répondre.

Vive le scrapbooking libre... ou presque!

9 commentaires:

Punky a dit...

Article très intéressant... en vous lisant, je ne pourrais décidément jamais faire de freestyle, mon objet fétiche en scrap, ma latte et mon massicot... et je réfléchis peut-être beaucoup trop. Bien que j'admire ce "genre" (nous avons des artistes aussi dans notre petit Pays du nord), je pense qu'il n'est pas fait pour moi... un jour peut-être quand je me sentirais plus libre, moins enfermée dans ma vie, ....

dridrine a dit...

Merci beaucoup pour toutes vos réponses, j'ai l'impression de me reconnaître un peu dans le style "faire ce que j'ai envie"...Avant j'avais toujours un peu peur de ne pas plaire!!!mais maintenant plus, car en fait mes pages sont pour moi, pour mon plaisir...
biz

Francofun a dit...

Mon premier commentaire sur votre merveilleux blog...

Pour moi, le freestyle, c'est un peu comme l'écriture automatique! On laisse aller son insctinct... À mon avis, ça donne des pages beaucoup plus... intimes! Parfois, ça nous surprend nous-mêmes... non?

Lilith a dit...

eh bien il y a certaines pages qui donnent une impression de liberté et de mouvement, et pour moi c'est freestyle... parfois c'est une liberté étudiée! mais mes pages préférées sont celles qui vont toutes seules, que tout s'enchaine naturellement, pas besoin de réfléchir, là c'est les meilleures pages! bisous à toutes!

Cathie a dit...

Merci beaucoup pour cet article, qui mets des mots sur des idées...
Pour moi le freestyle c'est le laché-prise, la liberté d'émotions.
J'adore le concept de n'en faire qu'à ma tête en suivant mes envies et en étant égoïste juste le temps d'un création.

Je crois que ce style est vraiment le mien, même si je reviens de temps en temps à un style plus épuré pour changer.

Bises

Karine a dit...

J'aime bien cette chronique sur le quoi du comment du pourquoi du freestyle, pour moi qui en connait peu sur le scrapbooking et le freestyle. Je dois avouer que mon style est plus du freestyle que du scrap, mais mes créations sont très "propres". Je vais probablement évoluer avec le temps. Merci pour les informations, c'est très intéressant de vous lire!

Catherine A a dit...

Bonjour,

Ne croyez-vous pas qu'à l'origine le scrapbooking était du freestyle? L'idée de créer des albums-souvenirs par du collage et différentes techniques plastiques aléatoire 'est pas récente. Les différentes étiquettes apposées aux différents style de scrapbooks ne sont-elles pas venu avec la commercialisation de ce loisir et son organisation en une véritable communauté avec différentes « écoles », institutions, revues, « vedettes», etc...

Anonyme a dit...

Hello. Facebook takes a [url=http://www.onlineblackjack.gd]free casino games[/url] lash on 888 casino freight: Facebook is expanding its efforts to push aside forward real-money gaming to millions of British users after announcing a decree with the online gambling steadfast 888 Holdings.And Bye.

Anonyme a dit...

Hello. Facebook takes a [url=http://www.onlinebaccarat.gd]casinos online[/url] gamble on 888 casino administer: Facebook is expanding its efforts to introduce real-money gaming to millions of British users after announcing a prepare with the online gambling companions 888 Holdings.And Bye.